Rechercher

Turkey Rights Monitor - Numéro 84

DÉTENTIONS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES


Tout au long de la semaine, les procureurs ont ordonné la détention d'au moins 79 personnes pour des liens présumés avec le mouvement Gülen. En octobre 2020, un avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a déclaré que l'emprisonnement généralisé ou systématique de personnes ayant des liens présumés avec le groupe pouvait constituer un crime contre l'humanité. Solidarity with OTHERS a compilé une base de données détaillée pour suivre les détentions massives liées à Gülen depuis un coup d'État manqué en juillet 2016.



25 janvier : L'éminent député et défenseur des droits humains Ömer Faruk Gergerlioğlu a appelé à la libération immédiate de Yusuf Bekmezci, un homme d'affaires de 82 ans emprisonné pour ses liens avec le mouvement Gülen. Un tribunal d'Izmir avait refusé la libération de Bekmezci malgré un rapport de médecine légale qui l'avait jugé inapte à rester en prison.


PRIVATION ARBITRAIRE DE LA VIE


28 janvier : Un véhicule blindé de la police à Şırnak a percuté et tué Abdulgaffar Dayan, un Kurde de 23 ans.


Abdulgaffar Dayan

DISPARITIONS FORCÉES


Aucune nouvelle de Yusuf Bilge Tunç, un ancien travailleur du secteur public qui a été licencié par un décret-loi au cours de l’état d'urgence de 2016-2018 et qui a été signalé disparu le 6 août 2019 dans ce qui semble être l’un des derniers cas d'une série de disparitions forcées présumées de critiques du gouvernement depuis 2016.


LIBERTÉ DE RÉUNION ET D’ASSOCIATION


25 janvier : La police d'Antalya a arrêté le dirigeant du syndicat local İlhan Karakurt en raison d'un discours qu'il a prononcé lors d'une manifestation appelant à une éducation laïque.


25 janvier : Les autorités suspendent les prêts mensuels des étudiants qui ont participé à des manifestations nationales contre la pénurie de logements étudiants.


27 janvier : Les autorités lancent une enquête sur 33 personnes qui ont été brièvement détenues par la police à Izmir alors qu'elles protestaient contre le coût de la vie inabordable pour les étudiants universitaires.


28 janvier : La police d'Istanbul a arrêté sans mandat de dépôt trois femmes qui auraient participé à une manifestation pour les droits des femmes en novembre 2021.


28 janvier : Le bureau du gouverneur de Batman refuse d'autoriser l'ouverture d'un stand pour réclamer la reconnaissance officielle de la langue kurde.


28 janvier : Le bureau du gouverneur de Van a émis une interdiction de tous les rassemblements en plein air pour une période de 15 jours.


29 janvier : La police d'Ankara a brièvement détenu trois personnes qui manifestaient devant le ministère de la Justice.


LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DES MÉDIAS


24 janvier : Un tribunal a condamné l'homme politique kurde Selahattin Demirtaş à 11 mois et 20 jours de prison pour avoir insulté un ancien Premier ministre.


Le politicien kurde emprisonné Selahattin Demirtaş

24 janvier : Le Conseil suprême de la radio et de la télévision (RTÜK), l'organisme de surveillance de la radiodiffusion en Turquie, a imposé une interdiction temporaire de diffusion sur TELE1 TV à la suite des propos du journaliste Sedef Kabaş qui a ensuite été détenu et arrêté pour avoir insulté le président.


24 janvier : Tout au long de la semaine, des tribunaux et d'autres autorités ont bloqué l'accès à au moins huit sites Web utilisés par des agences de presse, des journaux ou des plateformes pro-kurdes ou de gauche pour publier des informations.


24 janvier : Un rapport publié par un député de l'opposition a révélé que des journalistes en Turquie avaient comparu devant un tribunal en 2021, les tribunaux ayant prononcé un total de 80 ans de prison pour 36 d'entre eux.


25 janvier : Un procureur d'Istanbul inculpe le journaliste en exil Abdullah Bozkurt pour avoir insulté le président, pour un article qu'il a écrit sur un djihadiste condamné.


Le journaliste Abdullah Bozkurt

25 janvier : Un tribunal de Hatay a condamné le dirigeant local du HDP, Abdurrahim Şahin, à deux ans et un mois de prison pour des accusations liées au terrorisme, pour un discours qu'il a prononcé en 2014.


25 janvier : La Cour européenne des droits de l'homme a condamné la Turquie à verser 12 300 € de dommages et intérêts au journaliste germano-turc Deniz Yücel, jugeant que sa détention en Turquie violait ses droits.


Le journaliste Deniz Yücel

26 janvier : Les autorités ont porté plainte contre l'avocat Efkan Bolaç pour avoir insulté le président sur les réseaux sociaux.


L'avocat Efkan Bolaç

26 janvier : Le président de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), Róbert Ragnar Spanó, a affirmé lors d'une conférence que les ressources insuffisantes de la Cour étaient la raison pour laquelle les demandes de deux journalistes en Turquie qui sont derrière les barreaux depuis sept ans sont toujours pendantes.


26 janvier : Le rapport de transparence de Twitter pour le premier semestre 2021 a révélé que la Turquie se classait au troisième rang après le Japon et la Russie pour le nombre de demandes de suppression de contenu.


27 janvier : Un tribunal de Samsun a décidé de bloquer l'accès à trois reportages sur un juge qui a été vu en train de prendre des photos de famille d'un patron de la mafia.


27 janvier : La Turquie s'est classée première en termes d'arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme concernant les violations de la liberté d'expression en 2021, selon le rapport d'activité annuel de la Cour.


28 janvier : La Cour constitutionnelle a rejeté la demande individuelle du journaliste Mehmet Güleş, affirmant que sa peine de prison de neuf ans et quatre mois pour ses publications sur les réseaux sociaux ne violait pas sa liberté d'expression.


28 janvier : Un tribunal d'Istanbul a décidé de bloquer l'accès à trois reportages sur les remarques d'un politicien de l'opposition concernant le fils du président.


28 janvier : Un tribunal d'Istanbul a décidé de bloquer l'accès à trois reportages sur les remarques d'un politicien de l'opposition visant le président.


29 janvier : Un responsable du HDP a annoncé que des policiers en civil avaient arrêté quatre personnes qui chantaient de la musique en kurde dans une rue historique d'Istanbul.


30 janvier : Le président Recep Tayyip Erdoğan a publié un décret présidentiel menaçant de punir les médias pour des contenus « incompatibles avec les valeurs nationales et morales ».


LIBERTÉ DE CIRCULATION


27 janvier : La Cour constitutionnelle a jugé inconstitutionnelle l'annulation des passeports des personnes expulsées de la fonction publique par des décrets-lois.


MINORITÉ KURDE


24 janvier : Un tribunal a condamné l'homme politique kurde Selahattin Demirtaş à 11 mois et 20 jours de prison pour avoir insulté un ancien Premier ministre.


25 janvier : Un tribunal de Hatay a condamné le dirigeant local du HDP, Abdurrahim Şahin, à deux ans et un mois de prison pour des accusations liées au terrorisme, pour un discours qu'il a prononcé en 2014.


26 janvier : La police de Diyarbakır a arrêté Seval Gülmez, une dirigeante du Parti des régions démocratiques (DBP), pour des accusations liées au terrorisme.


28 janvier : Un véhicule blindé de la police à Şırnak a percuté et tué Abdulgaffar Dayan, un Kurde de 23 ans.


28 janvier : La police de quatre provinces a arrêté 15 personnes, dont des membres du HDP.


28 janvier : La Cour constitutionnelle a rejeté la demande individuelle du journaliste Mehmet Güleş, affirmant que sa peine de prison de neuf ans et quatre mois pour ses publications sur les réseaux sociaux ne violait pas sa liberté d'expression. Güleş était reporter pour l'agence de presse pro-kurde Dicle (DİHA).


28 janvier : Le bureau du gouverneur de Batman refuse d'autoriser l'ouverture d'un stand pour réclamer la reconnaissance officielle de la langue kurde.


29 janvier : Un responsable du HDP a annoncé que des policiers en civil avaient arrêté quatre personnes qui chantaient de la musique en kurde dans une rue historique d'Istanbul.


AUTRES MINORITÉS


29 janvier : Un groupe de femmes transsexuelles a révélé que la police d'Izmir avait refusé de les aider après une agression par quatre hommes plus tôt en janvier.


CONDITIONS DE DÉTENTION


26 janvier : Gürbüz Dönmez, un détenu de 80 ans atteint d'un cancer de la prostate, annonce qu'il n'a pas accès à des soins de santé appropriés en prison bien qu'il soit gravement malade.


Gürbüz Dönmez

27 janvier : Çetin Çiftçi, un ancien détenu qui a été libéré plus tôt en janvier, a déclaré dans une interview que les détenus d'une prison de Van étaient privés de soins de santé appropriés et qu'on les laissait mourir.


27 janvier : Un rapport d'ONG sur les prisons de la région de Marmara a révélé que 3 118 violations des droits ont eu lieu au cours du dernier trimestre 2021, dont huit pertes de vie.


30 janvier : Un détenu nommé Mehmet Hanefi Bilgin a perdu la vie dans une prison de Bolu cinq mois avant la fin de sa peine. Les autorités ont affirmé que la cause du décès était une crise cardiaque.


TORTURE ET MAUVAIS TRAITEMENTS


24 janvier : Murat Duran, un détenu détenu dans une prison d'Izmir, a été agressé physiquement par des militaires qui l'accompagnaient lors de son hospitalisation et a été blessé au visage.


26 janvier : Des rapports indiquent qu'un groupe de personnes détenues en raison de liens présumés avec le mouvement Gülen ont été torturés dans un centre de détention de la police à Ankara.


26 janvier : Les gardiens d'une prison de Kayseri ont agressé physiquement des détenus lors d'un contrôle de quartier.


26 janvier : Muhlise Karagüzel, une détenue détenue dans une prison de Kayseri, a refusé de se rendre à l'hôpital en raison des tortures et des mauvais traitements qu'elle a subis lors du transfert à l'hôpital.


28 janvier : Hacer Karaşal, l'épouse d'un ancien officier militaire emprisonné, a annoncé dans une interview qu'elle avait fait une fausse couche après avoir été battue par des policiers au palais de justice d'Ankara en janvier 2019.


Hacer Karaşal

28 janvier : Le député de l'opposition Sezgin Tanrıkulu a annoncé qu'un total de 3 145 personnes avaient été torturées et maltraitées en 2021.


DROITS DES FEMMES


28 janvier : La police d'Istanbul a arrêté sans mandat de dépôt trois femmes qui auraient participé à une manifestation pour les droits des femmes en novembre 2021.