Rechercher

Turkey Rights Monitor - Numéro 82

DÉTENTIONS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES


Tout au long de la semaine, les procureurs ont ordonné la détention d'au moins 282 personnes pour des liens présumés avec le mouvement Gülen. En octobre 2020, un avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a déclaré que l'emprisonnement généralisé ou systématique de personnes ayant des liens présumés avec le groupe pouvait constituer un crime contre l'humanité. Solidarity with OTHERS a compilé une base de données détaillée pour suivre les détentions massives liées à Gülen depuis un coup d'État manqué en juillet 2016.



12 janvier : Un tribunal d'Izmir a rejeté un appel interjeté par le détenu Yusuf Bekmezci, âgé de 82 ans, demandant sa libération pour des soins médicaux appropriés. Bekmezci souffre de la maladie d'Alzheimer et il a subi une opération le 4 janvier, au cours de laquelle son cœur s'est arrêté jusqu'à ce qu'il soit réanimé après 15 minutes de massage cardiaque.


12 janvier : Plusieurs groupes de défense des droits rapportent qu'au moins 59 prisonniers malades ont perdu la vie en 2021, dont sept peu après le report de l'exécution de leur peine.


PRIVATION ARBITRAIRE DE LA VIE


12 janvier : Une cour d'appel de Gaziantep a annulé une décision du tribunal administratif ordonnant au ministère de l'Intérieur de verser une compensation monétaire à la famille de Kemal Kurkut, étudiant universitaire abattu par la police en 2017. Un tribunal pénal chargé de l'incident avait acquitté le policier qui a tué Kurkut.


Le meurtre de Kemal Kurkut en 2017

DISPARITIONS FORCÉES


Aucune nouvelle de Yusuf Bilge Tunç, un ancien travailleur du secteur public qui a été licencié par un décret-loi au cours de l’état d'urgence de 2016-2018 et qui a été signalé disparu le 6 août 2019 dans ce qui semble être l’un des derniers cas d'une série de disparitions forcées présumées de critiques du gouvernement depuis 2016.


LIBERTÉ DE RÉUNION ET D’ASSOCIATION


10 janvier : La police de Bursa, Mardin et Siirt est intervenue dans des manifestations organisées par la Fondation Furkan, un groupe religieux anti-gouvernemental, arrêtant des dizaines de personnes.


10 janvier : Un tribunal d'Istanbul a émis des mandats d'arrêt contre cinq personnes qui sont jugées pour les manifestations de l'Université de Boğaziçi.


12 janvier : Le bureau du gouverneur de Van a émis une interdiction de tous les rassemblements en plein air pour une période de 15 jours.


13 janvier : Le bureau du gouverneur d'Elazığ a interdit tous les rassemblements en plein air pour une période de 15 jours.


14 janvier : La police d'Istanbul est intervenue dans les manifestations qui ont éclaté à la suite du suicide d'un étudiant universitaire, arrêtant 83 personnes. La mort de l'étudiant a provoqué une controverse nationale en raison d'une vidéo qu'il a publiée avant sa mort dans laquelle il dénonçait les pressions auxquelles il était confronté dans son dortoir géré par une secte islamique.


16 janvier : La police d'Adana a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en plastique pour disperser une manifestation organisée par un groupe religieux antigouvernemental pour exiger la libération de ses membres emprisonnés.


LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DES MÉDIAS


10 janvier : Le maire d'Istanbul, Ekrem İmamoğlu, a comparu lors de la première audience de son procès devant un tribunal d'Istanbul pour avoir insulté des fonctionnaires électoraux à la suite de l'annulation d'un vote municipal dans la ville en 2019.


10 janvier : La police a brièvement détenu l'universitaire et écrivain Fatih Yaşlı en raison de ses commentaires sur les réseaux sociaux.


Fatih Yaşlı

10 janvier : Un rapport trimestriel de surveillance des médias a révélé qu'au moins 214 journalistes ont comparu devant les tribunaux dans 81 affaires au cours du dernier trimestre 2021, la plupart faisant face à des accusations liées au terrorisme en raison de leurs publications.


10 janvier : Une plateforme de journalisme rapporte que 19 femmes journalistes ont été victimes de violences physiques en Turquie en 2021.


10 janvier : Dans une étude régionale menée dans l'ouest de la Turquie, près de 85 % des journalistes ont confirmé avoir appliqué l'autocensure pour éviter les répercussions judiciaires.


11 janvier : Le journaliste Oktay Candemir a annoncé avoir reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux à la suite de sa couverture d'allégations de maltraitance d'enfants impliquant les forces de sécurité dans la province orientale de Van.


Le journaliste Oktay Candemir

11 janvier : La police de Gaziantep a brièvement détenu le dirigeant du syndicat local Mehmet Türkmen en raison de ses messages sur les réseaux sociaux.


11 janvier : Un tribunal d'Ankara a décidé de bloquer l'accès à trois tweets sur le suicide d'un étudiant universitaire qui séjournait dans un dortoir religieux.


12 janvier : Un tribunal de Diyarbakır a décidé de bloquer l'accès à un site Web utilisé par l'agence de presse pro-kurde Etkin (ETHA).


13 janvier : Le rédacteur en chef d'un journal local à Elazığ a été démis de ses fonctions après la publication d'un rapport sur un étudiant universitaire qui s'est suicidé en raison des pressions exercées dans un dortoir géré par une communauté religieuse. Le rapport a ensuite été retiré de l'édition en ligne du journal.


13 janvier : Les tribunaux d'Ankara et de Hatay ont décidé de bloquer l'accès à un total de 17 reportages sur le suicide d'un étudiant universitaire qui séjournait dans un dortoir religieux.


14 janvier : Deux journalistes figuraient parmi les personnes arrêtées à Istanbul lors d'une intervention policière lors d'une manifestation contre le suicide d'un étudiant universitaire.


14 janvier : Les procureurs d'Ankara ont ouvert une enquête sur le politicien de l'opposition Selçuk Özdağ pour avoir prétendument insulté les responsables électoraux et provoqué l'animosité parmi le public.


14 janvier : Un tribunal d'Istanbul a décidé de bloquer l'accès à trois reportages sur des allégations de dette municipale concernant le parti au pouvoir.


14 janvier : Un tribunal d'Istanbul a décidé de bloquer l'accès à trois reportages sur des allégations de corruption municipale impliquant le parti au pouvoir.


INDÉPENDANCE JUDICIAIRE ET ÉTAT DE DROIT


10 janvier : Zühtü Arslan, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé que plus de 73 % des requêtes reçues par la Cour en 2021 concernaient la violation du droit à un procès équitable.


10 janvier : Un chroniqueur annonce que le maire de l'île de Gökçeada fait l'objet d'une enquête pénale pour avoir employé un ancien juge limogé à la suite d'un coup d'État manqué en juillet 2016.


13 janvier : La Cour constitutionnelle a ordonné à l'État de verser des dommages et intérêts à 166 personnes en raison de la durée de leurs procédures judiciaires.


13 janvier : Les procureurs d'Elazığ ont rejeté une plainte pénale contre des gardiens de prison de la province qui auraient agressé le détenu İbrahim Temel et l'ont menacé de mort.


İbrahim Temel

MINORITÉ KURDE


10 janvier : Une prison de Kocaeli a imposé des sanctions disciplinaires à 15 détenus, dont d'anciens députés du HDP, pour avoir chanté pour protester contre la mort d'une prisonnière à la suite d'informations selon lesquelles elle aurait été torturée et abusée sexuellement par des gardiens de prison.


11 janvier : La police de Van a arrêté Cemal Aslan, membre local du HDP.


11 janvier : Une administration pénitentiaire à Kayseri a refusé de livrer les lettres et les livres en kurde de certains détenus, invoquant le manque de traducteurs.


15 janvier : La fille de la politicienne kurde emprisonnée Leyla Güven a annoncé sur les réseaux sociaux que sa mère avait été menacée de violences physiques par un gardien de prison.


Leyla Güven et sa fille, Sabiha Temizkan

AUTRES MINORITÉS


12 janvier : Un tribunal administratif d'Ankara a jugé illégale la suspension d'un prêt étudiant fourni par l'État en raison de la participation d'un étudiant à une marche des fiertés en juin 2021.


13 janvier : Une nouvelle étude a révélé que le revenu moyen des ménages roms en Turquie correspond à un tiers du salaire minimum officiel.


16 janvier : Une femme trans nommée Günay Özyıldız a été assassinée devant son immeuble à Izmir par un auteur non identifié.


CONDITIONS DE DÉTENTION


10 janvier : Une prison pour femmes à Diyarbakır a refusé le droit de visite aux détenues qui refusaient de se soumettre à une fouille corporelle détaillée devant des caméras.


10 janvier : Une prison de Kocaeli a imposé des sanctions disciplinaires à 15 détenus, dont d'anciens députés du HDP, pour avoir chanté pour protester contre la mort d'une prisonnière à la suite d'informations selon lesquelles elle aurait été torturée et abusée sexuellement par des gardiens de prison.


11 janvier : Une administration pénitentiaire de Bolu a refusé de remettre à un détenu un roman écrit par le politicien kurde emprisonné Selahattin Demirtaş au motif qu'il contenait de l'obscénité.


11 janvier : Une administration pénitentiaire de Kocaeli a censuré la lettre d'une détenue au motif qu'elle contenait des critiques à l'encontre d'un juge supervisant son procès.


11 janvier : Une administration pénitentiaire à Kayseri a refusé de livrer les lettres et les livres en kurde de certains détenus, invoquant le manque de traducteurs.


13 janvier : Une personne identifiée comme Murat E. a perdu la vie dans une cellule individuelle de la prison de Van un jour après son arrestation. Alors que l'administration pénitentiaire a informé les membres de la famille que Murat E. s'était suicidé, les autorités ont imposé une ordonnance de confidentialité sur l'enquête sur son décès et un rapport publié par l'institution locale de médecine légale n'a pas indiqué la cause du décès.


13 janvier : La famille d'Ali Osman Kayan, un ancien policier emprisonné pour ses liens avec le mouvement Gülen, a déclaré aux médias qu'elle n'avait pas pu lui rendre visite depuis près de deux ans en raison de la distance entre la prison dans laquelle il se trouve et leur maison de famille.


14 janvier : Une prison d'Izmir ouvre une enquête disciplinaire sur certains prisonniers qui ont organisé un événement commémoratif.


RÉFUGIÉS ET MIGRANTS


11 janvier : Un groupe d'assaillants non identifiés portant des uniformes de police a fait une descente dans un appartement d'Istanbul, tuant un réfugié syrien de 19 ans, Naif Elnaif.


Naif Elnaif

13 janvier : La plateforme de médias sociaux Twitter a supprimé un tweet publié par un célèbre chanteur turc au motif qu'il contenait un discours de haine contre les migrants.


13 janvier : L'agence de presse publique turque a affirmé que les garde-côtes turcs avaient secouru 15 174 migrants irréguliers qui avaient été repoussés par la Grèce dans la mer en 2021.


14 janvier : Dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux, un propriétaire a été vu en train d’agresser son logement locatif à Istanbul, brisant la porte d’entrée avec une hache pendant que leurs locataires syriens dormaient. L’incident aurait eu lieu après que les locataires ont rejeté une augmentation de loyer de 230 pour cent et ont refusé de déménager. Le propriétaire a été brièvement arrêté par la suite.


16 janvier : Deux migrants en situation irrégulière seraient morts de froid à la frontière turco-iranienne.


TORTURE ET MAUVAIS TRAITEMENTS


11 janvier : Les gardiens d'une prison d'Iğdır ont agressé physiquement et verbalement le détenu Hogir Batu.


11 janvier : Les gardiens d'une prison de Diyarbakır ont agressé physiquement les détenus Velat Aydın et Süleyman Alıkan. L'un des prisonniers a été blessé et hospitalisé à la suite de l'incident. Leur appel téléphonique avec leurs familles a été interrompu alors qu'ils commençaient à parler de la violence.


13 janvier : Les procureurs d'Elazığ ont rejeté une plainte pénale contre des gardiens de prison de la province qui auraient agressé le détenu İbrahim Temel et l'ont menacé de mort.


13 janvier : Les gardiens de la prison de Diyarbakır ont fouillé à nu les proches des détenus qui leur rendaient visite.


14 janvier : Les gardiens d'une prison d'Istanbul ont agressé physiquement des détenus lors d'une perquisition.


15 janvier : La fille de la politicienne kurde emprisonnée Leyla Güven a annoncé sur les réseaux sociaux que sa mère avait été menacée de violences physiques par un gardien de prison.


15 janvier : Des policiers de Van ont agressé physiquement une personne pendant sa détention.


16 janvier : Des gardes de quartier à Istanbul ont agressé physiquement un avocat lors d'un contrôle d'identité.


DROITS DES FEMMES


10 janvier : Une plateforme de journalisme rapporte que 19 femmes journalistes ont été victimes de violences physiques en Turquie en 2021.