top of page

Turkey Rights Monitor - Numéro 185

(Les liens vers les sources correspondantes se trouvent sur la version en langue anglaise.)

DÉTENTIONS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES

Tout au long de la semaine, les procureurs ont ordonné la détention d'au moins 7 personnes pour des liens présumés avec le mouvement Gülen. En octobre 2020, un avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a déclaré que l'emprisonnement généralisé ou systématique de personnes ayant des liens présumés avec le groupe pouvait constituer un crime contre l'humanité. Solidarity with OTHERS a compilé une base de données détaillée pour suivre les détentions massives liées à Gülen depuis un coup d'État manqué en juillet 2016.



PRIVATION ARBITRAIRE DE LA VIE

2 janvier : Osman Hacısalihoğlu, un ancien policier qui a été sommairement démis de ses fonctions et a ensuite purgé une peine de prison en raison de sa condamnation pour liens présumés avec le mouvement Gülen, est décédé d'un cancer.


Osman Hacısalihoğlu

5 janvier : Hüseyin Geçmek, un technicien du bâtiment précédemment emprisonné pour liens avec le mouvement Gülen, est décédé vendredi d'un cancer du pancréas, qui avait commencé et s'était propagé pendant son incarcération.


Hüseyin Geçmek

DISPARITIONS FORCÉES

Aucune nouvelle de Yusuf Bilge Tunç, un ancien travailleur du secteur public qui a été licencié par un décret-loi au cours de l’état d'urgence de 2016-2018 et qui a été signalé disparu le 6 août 2019 dans ce qui semble être l’un des derniers cas d'une série de disparitions forcées présumées de critiques du gouvernement depuis 2016.


LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DES MÉDIAS

3 janvier : L'article de Seyhan Avşar de HalkTV intitulé "Comment la 2ème tentative de Zindaşti a-t-elle été empêchée dans le système judiciaire ? Le baron en fauteuil roulant ne reste pas assis" a été interdit d'accès par le 7ème tribunal pénal d'Istanbul pour violation des droits de la personne.


4 janvier : Ekşi Sözlük, l'un des sites de médias sociaux les plus populaires de Turquie, a été retiré des plateformes de distribution d'applications mobiles dans une nouvelle tentative d'empêcher ses lecteurs d'y accéder après avoir fait l'objet d'une interdiction d'accès de la part de l'autorité des télécommunications du pays l'année dernière.


Ekşi Sözlük

5 janvier : Une interdiction de voyager a été imposée à un journaliste bien connu, Fatih Altaylı, dans le cadre d'une enquête ouverte sur des accusations d'éloge d'un criminel en raison de ses remarques prétendument en faveur d'un étudiant d'université qui a frappé un manifestant portant un drapeau islamique au début de cette semaine.


Fatih Altaylı

5 janvier : Le 9ème tribunal pénal d'Ankara a ordonné le blocage et la suppression d'au moins 3 articles de presse concernant le vice-ministre de la justice Ramazan Can qui a été filmé en train de répondre un par un aux demandes de "piston" pour l'examen de "promotion" et de les diriger vers son personnel, sur la base de la violation des droits de la personne.

 

5 janvier : Au moins 3 articles de presse sur l'allégation que Mustafa Atmaca, un vendeur de döner à Erzurum qui a été arrêté pour avoir insulté Atatürk, a été libéré pour cause de tuberculose, ont été interdits d'accès par la décision du premier tribunal pénal d'Erzurum pour cause de violation des droits de la personne.

 

5 janvier : Au moins trois articles de presse sur l'allégation selon laquelle un juge de Mardin aurait arrêté trois étudiants qui auraient injurié sa femme, une enseignante, alors qu'il se présentait à l'école avec cinq voitures de police, ont été bloqués par le 1er tribunal pénal de Mardin pour cause de violation des droits de la personne.


INDÉPENDANCE JUDICIAIRE ET ÉTAT DE DROIT

3 janvier : Le système judiciaire turc est confronté à une crise, la Cour suprême d'appel ayant défié pour la deuxième fois une décision de la Cour constitutionnelle (AYM) dans l'affaire de Can Atalay, un avocat et militant des droits qui a été élu au parlement en mai.


MINORITÉ KURDE

4 janvier : Un étudiant universitaire, F.B., à Istanbul aurait été brutalisé par des colocataires en raison de son identité kurde et alévie.


CONDITIONS CARCÉRALES

2 janvier : Les membres des familles des détenus d'une prison du nord de la Turquie, Ordu, ont déclaré que le manque de nutrition adéquate a entraîné des problèmes de santé croissants dans l'établissement.


RÉFUGIÉS ET MIGRANTS

3 janvier : Hasan Muhammed (28), un réfugié syrien, est mort dans des circonstances suspectes au centre de rapatriement d'Ankara Akyurt.


TORTURE ET MAUVAIS TRAITEMENTS

4 janvier : Les prisonniers de la prison de type L d'Ağrı Patnos n'ont pas reçu d'eau chaude, l'eau potable distribuée aux prisonniers était contaminée et des livres appartenant à des prisonniers ont été saisis lors de fouilles de cellules.

 

4 janvier : Mehmet Ali Uğur, un prisonnier malade de la prison de type L d'Ağrı Patnos, n'a pas reçu de nourriture adaptée à son régime.


RÉPRESSION TRANSNATIONALE

2 janvier : Au moins 315 femmes ont été tuées par des hommes en Turquie en 2023, les incidents de féminicide augmentant pendant la période électorale en raison des "politiques misogynes" du gouvernement.

 

6 janvier : L'Association des femmes journalistes de Mésopotamie (MKG) a publié un rapport axé sur les violations présumées des droits des femmes journalistes en Turquie en 2023, qui révèle que 168 d'entre elles ont été jugées tout au long de l'année.


The Mesopotamia Women Journalists Association

Commentaires


bottom of page