Rechercher

Turkey Rights Monitor - Numéro 118

(Les liens vers les sources correspondantes se trouvent sur la version en langue anglaise.)


DÉTENTIONS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES


Tout au long de la semaine, les procureurs ont ordonné la détention d'au moins 58 personnes pour des liens présumés avec le mouvement Gülen. En octobre 2020, un avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a déclaré que l'emprisonnement généralisé ou systématique de personnes ayant des liens présumés avec le groupe pouvait constituer un crime contre l'humanité. Solidarity with OTHERS a compilé une base de données détaillée pour suivre les détentions massives liées à Gülen depuis un coup d'État manqué en juillet 2016.



19 septembre : Sevda Ersoy, une femme enceinte de quatre mois condamnée à sept ans et six mois de prison pour des liens avec Gülen, est arrêtée pour purger sa peine. Les lois turques stipulent le report de l'exécution des peines pour les femmes enceintes.


Sevda Ersoy

DISPARITIONS FORCÉES


Aucune nouvelle de Yusuf Bilge Tunç, un ancien travailleur du secteur public qui a été licencié par un décret-loi au cours de l’état d'urgence de 2016-2018 et qui a été signalé disparu le 6 août 2019 dans ce qui semble être l’un des derniers cas d'une série de disparitions forcées présumées de critiques du gouvernement depuis 2016.


21 septembre : La police d'Istanbul est intervenue dans une manifestation, détenant brièvement 16 personnes. La manifestation était organisée par les Saturday Mothers, un groupe de militants et de membres de familles cherchant à savoir où se trouvaient des êtres chers qui ont disparu pendant leur garde à vue dans les années 1990. Certains des membres du groupe sont jugés pour leur participation à des manifestations antérieures.


LIBERTÉ DE RÉUNION ET D’ASSOCIATION


20 septembre : La police d'Istanbul est intervenue lors d'une manifestation organisée en soutien aux protestations en Iran contre la mort d'une femme à la suite de la torture, arrêtant deux personnes.


21 septembre : La police d'Istanbul est intervenue dans une manifestation, détenant brièvement 16 personnes. La manifestation était organisée par les Saturday Mothers, un groupe de militants et de membres de familles cherchant à savoir où se trouvaient des êtres chers qui ont disparu pendant leur garde à vue dans les années 1990. Certains des membres du groupe sont jugés pour leur participation à des manifestations antérieures.


21 septembre : Le bureau du gouverneur de Şanlıurfa a interdit un concert du chanteur İlkay Akkaya, invoquant des raisons de sécurité et d'ordre public.


25 septembre : Le bureau du gouverneur du district d'Istanbul a interdit un festival.


25 septembre : La police d'Istanbul est intervenue dans une manifestation organisée contre l'interdiction d'un festival, arrêtant 15 personnes.


25 septembre : La police de Diyarbakır a arrêté six personnes pour avoir porté un drapeau du Kurdistan irakien dans un stade de football lors d'un match.


LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DES MÉDIAS


19 septembre : Un tribunal de Diyarbakır a condamné la journaliste Hatice Şahin à six ans et trois mois de prison pour appartenance à une organisation terroriste en raison de sa couverture d'événements organisés par un groupe politique kurde.


La journaliste Hatice Şahin

19 septembre : La police de Diyarbakır a confisqué 100 exemplaires d'un journal en langue kurde sans raison.


20 septembre : Un tribunal de Hatay a condamné une femme nommée Feleknaz Aslan à 10 mois de prison pour avoir diffusé de la propagande terroriste pour avoir porté un châle aux couleurs traditionnelles kurdes lors des célébrations du Newroz en 2015.


20 septembre : La police d'Aydın a brièvement détenu le musicien Kadir Çat pour une chanson qu'il a chantée lors d'un rassemblement du HDP.


Kadir Çat

21 septembre : Un tribunal de Diyarbakır a condamné le journaliste kurde Kadri Esen à un an et trois mois de prison pour diffusion de propagande terroriste sur les réseaux sociaux.


Le journaliste Kadri Esen

22 septembre : Cevheri Güven, un journaliste d'investigation en exil, est pris pour cible par le quotidien pro-gouvernemental Sabah qui publie en secret des photos prises de lui et de son domicile en Allemagne. Des journalistes turcs ont récemment été la cible d'agressions physiques dans plusieurs pays d'Europe.


Le journaliste Cevheri Güven

23 septembre : Un tribunal de Diyarbakır a condamné la journaliste kurde Nurcan Yalçın à deux ans et six mois de prison pour avoir aidé et encouragé une organisation terroriste, en raison de son travail de journaliste en 2015 et 2016.


La journaliste Nurcan Yalçın

INDÉPENDANCE JUDICIAIRE ET ÉTAT DE DROIT


19 septembre : Le bureau du gouverneur d'Istanbul a refusé d'autoriser une enquête sur des policiers qui ont agressé physiquement des journalistes lors d'une manifestation en mai.


23 septembre : Des rapports ont révélé que le Conseil des juges et procureurs (HSK) n'a jusqu'à présent réintégré que 95 juges et procureurs sur les 4 156 qui ont été radiés à la suite d'une tentative de coup d'État en 2016.


25 septembre :Sevgi Balcı, une infirmière qui s'est suicidée après avoir été sommairement renvoyée de la fonction publique dans le cadre d'une purge généralisée après une tentative de coup d'État en 2016, a été réintégrée dans son poste six ans après son licenciement.


MINORITÉ KURDE


19 septembre : Un tribunal de Diyarbakır a condamné la journaliste Hatice Şahin à six ans et trois mois de prison pour appartenance à une organisation terroriste en raison de sa couverture d'événements organisés par un groupe politique kurde.


19 septembre : La police de Diyarbakır a confisqué 100 exemplaires d'un journal en langue kurde sans raison.


20 septembre : Un tribunal de Hatay a condamné une femme nommée Feleknaz Aslan à 10 mois de prison pour avoir diffusé de la propagande terroriste pour avoir porté un châle aux couleurs traditionnelles kurdes lors des célébrations du Newroz en 2015.


20 septembre : La police d'Aydın a brièvement détenu le musicien Kadir Çat pour une chanson qu'il a chantée lors d'un rassemblement du HDP.


21 septembre : Un tribunal de Diyarbakır a condamné le journaliste kurde Kadri Esen à un an et trois mois de prison pour diffusion de propagande terroriste sur les réseaux sociaux.


23 septembre : Un tribunal de Diyarbakır a condamné la journaliste kurde Nurcan Yalçın à deux ans et six mois de prison pour avoir aidé et encouragé une organisation terroriste, en raison de son travail de journaliste en 2015 et 2016.


CONDITIONS CARCÉRATIVES


19 septembre : Barış Keve, un prisonnier incarcéré à Malatya, se serait suicidé après avoir été placé dans une cellule individuelle.


20 septembre : L'Association des droits de l'homme (İHD) a annoncé qu'au cours des huit derniers mois, 55 prisonniers au total ont perdu la vie dans les prisons turques. Le groupe a rapporté que 27 prisonniers sont morts de maladie, 18 sont morts dans des circonstances suspectes, huit se sont suicidés et deux sont morts pour des raisons inconnues.


24 septembre : Les gardiens d'une prison d'Istanbul ont confisqué les produits d'hygiène de certains détenus. Des rapports ont également indiqué que certains prisonniers de l'établissement avaient la gale et que l'administration pénitentiaire leur avait refusé des soins médicaux.


24 septembre : Les gardiens d'une prison de Kocaeli ont confisqué un livre de poésie que les détenus avaient lors d'une perquisition.


24 septembre : L'Institution des droits de l'homme et de l'égalité de Turquie (TİHEK) a signalé que certains médicaments à l'infirmerie d'une prison de Bitlis étaient périmés.


25 septembre : Une prison d'Antalya a refusé de donner des médicaments et d’hospitaliser le détenu Ali Karakut qui souffre d'hépatite B.


25 septembre : Une prison de Diyarbakır a refusé un traitement médical au détenu Mehmet Polat.


25 septembre : Des rapports ont révélé que les autorités ont ignoré les demandes de prisonniers politiques détenus dans une prison de la province frontalière d'Edirne après avoir été repoussés par la Grèce pour leur transfert vers des prisons plus proches de leur domicile et de leur famille.


25 septembre : L'éminente avocate des droits de l'homme Çiğdem Koç a annoncé sur les réseaux sociaux que les prisonniers recevaient des factures d'électricité exorbitantes depuis que les établissements pénitentiaires ont été officiellement reclassés en lieux d'affaires.


RÉFUGIÉS ET MIGRANTS


21 septembre : Mohamed Isse Abdullah, propriétaire d'un restaurant somalien à Ankara, est arrêté en vue de son expulsion. Abdullah a récemment subi des pressions de la part de la police locale en raison des couleurs de l'enseigne de son restaurant.


23 septembre : Les garde-côtes turcs ont annoncé la récupération des cadavres de deux personnes après qu'un bateau de migrants a dérivé au large d'Izmir en raison d'une panne de moteur.


25 septembre : Six migrants, dont quatre enfants, ont perdu la vie après le naufrage d'un bateau de migrants au large de Çanakkale.


TORTURE ET MAUVAIS TRAITEMENTS


20 septembre : La Cour constitutionnelle a jugé que la détention violente de Gülsüm Elvan en 2017 était contraire à l'interdiction des mauvais traitements. La police avait cassé le bras d'Elvan en la menottant par l'arrière.


21 septembre : La police de Hakkari a maltraité un homme du nom d'Esat Çakmak qui était en garde à vue.


21 septembre : Les médias ont indiqué que 10 personnes détenues par des gendarmes à Hakkari ont été contraintes de devenir des informateurs pour l'État.


21 septembre : La police d'Istanbul a menotté et maltraité deux personnes pendant leur détention lors d'une perquisition.


22 septembre : Des lettres de Mehmet Bozan, un détenu qui a perdu la vie dans une prison d'Ankara il y a un mois, révèlent qu'il a été fréquemment maltraité par des gardiens de prison.


25 septembre : Les gardiens d'une prison d'Antalya ont agressé physiquement et verbalement le détenu Ali Karakut.


RÉPRESSION TRANSNATIONALE


22 septembre : Cevheri Güven, un journaliste d'investigation en exil, est pris pour cible par le quotidien pro-gouvernemental Sabah qui publie en secret des photos prises de lui et de son domicile en Allemagne. Des journalistes turcs ont récemment été la cible d'agressions physiques dans plusieurs pays d'Europe.