Rechercher

Turkey Rights Monitor - Numéro 109

(Les liens vers les sources correspondantes se trouvent sur la version en langue anglaise.)


DÉTENTIONS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES


Tout au long de la semaine, les procureurs ont ordonné la détention d'au moins 139 personnes pour des liens présumés avec le mouvement Gülen. En octobre 2020, un avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a déclaré que l'emprisonnement généralisé ou systématique de personnes ayant des liens présumés avec le groupe pouvait constituer un crime contre l'humanité. Solidarity with OTHERS a compilé une base de données détaillée pour suivre les détentions massives liées à Gülen depuis un coup d'État manqué en juillet 2016.



22 juillet : Mehmet Sait Demiröz, un ancien membre de la Cour suprême d'appel qui a été emprisonné en raison de ses liens présumés avec le mouvement Gülen, est décédé après avoir passé une semaine en soins intensifs. Demiröz souffrait d'un problème pulmonaire avancé appelé empyème et il a récemment été de nouveau arrêté après une opération pulmonaire. Son épouse s'était publiquement plainte qu'il ne recevait pas de soins appropriés et que sa santé se détériorait.


Mehmet Sait Demiröz

DISPARITIONS FORCÉES


Aucune nouvelle de Yusuf Bilge Tunç, un ancien travailleur du secteur public qui a été licencié par un décret-loi au cours de l’état d'urgence de 2016-2018 et qui a été signalé disparu le 6 août 2019 dans ce qui semble être l’un des derniers cas d'une série de disparitions forcées présumées de critiques du gouvernement depuis 2016.


LIBERTÉ DE RÉUNION ET D’ASSOCIATION


18 juillet : La gendarmerie d'Istanbul est intervenue dans une manifestation ouvrière, arrêtant 20 personnes.


18 juillet : Le bureau du gouverneur de Mardin a émis une interdiction de tous les rassemblements en plein air pour une période de 17 jours.


18 juillet : Le bureau du gouverneur de Hakkari a émis une interdiction de tous les rassemblements en plein air pour une période de 15 jours.


20 juillet : La police d'Istanbul, d'Ankara et d'Izmir est intervenue dans des manifestations organisées pour commémorer les victimes d'un massacre de l'EIIL en 2015, arrêtant un total de 170 personnes.


21 juillet : La police d'Istanbul a brièvement arrêté huit personnes qui protestaient contre la situation des prisonniers malades.


21 juillet : Un festival culturel à Tunceli a été annulé après que les autorités locales ont imposé des barrages routiers qui ont rendu l'événement impossible à organiser.


22 juillet : La police d'Istanbul a bouclé le bâtiment d'une association religieuse après qu'un tribunal d'Istanbul a décidé de le fermer.


23 juillet : La police d'Istanbul est intervenue dans un événement de football organisé par le HDP pour commémorer un étudiant universitaire kurde de 19 ans qui a été tué par la police, détenant 11 personnes.


23 juillet : La police d'Istanbul a arrêté un militant de gauche qui avait organisé une manifestation pour protester contre une prétendue frappe d'artillerie turque qui a tué neuf civils dans le nord de l'Irak.


LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DES MÉDIAS


18 juillet : Un tribunal d'Istanbul a décidé de bloquer l'accès à deux tweets postés par le journaliste Metin Cihan à propos d'un haut responsable du parti au pouvoir accusé d'entrave à la justice dans l'affaire de la mort suspecte d'un mineur.


18 juillet : Un tribunal d'Aydın a décidé de bloquer l'accès à un reportage sur la mort suspecte d'un prisonnier dans la province.


19 juillet : Les procureurs d'Istanbul ordonnent la confiscation et la censure de deux livres sur la lutte des militants kurdes contre l'EIIL.


20 juillet : Les procureurs de Mardin ont ouvert une enquête sur la journaliste kurde Öznur Değer pour ses messages sur les réseaux sociaux et l'ont convoquée pour un interrogatoire.


La journaliste Öznur Değer

20 juillet : Un tribunal a décidé de bloquer l'accès à 24 reportages sur des allégations selon lesquelles une organisation liée à la Première Dame aurait reçu un traitement spécial de la part d'agences gouvernementales.


21 juillet : Un tribunal d'Istanbul a décidé de bloquer l'accès à trois reportages sur les remarques d'un chanteur à propos de son fils.


22 juillet : Les procureurs de Diyarbakır lancent une enquête sur l'association du barreau de Diyarbakır à la suite d’une déclaration que le barreau a publiée au sujet de frappes d'artillerie turques présumées qui ont tué neuf civils dans le nord de l'Irak.


22 juillet : Un tribunal de Sivas a décidé de bloquer l'accès à un reportage sur des allégations selon lesquelles le gouverneur de la province avait des liens illégaux avec une société. Le même tribunal a par la suite ordonné la suppression des rapports sur l'interdiction d'accès.


22 juillet : L'administration de l'Université Boğaziçi à Istanbul a interdit la projection de films sur le thème LGBT dans le cadre de l'événement cinématographique en plein air de l'université sur le campus.


INDÉPENDANCE JUDICIAIRE ET ÉTAT DE DROIT


19 juillet : Le Conseil d'État a jugé que le président avait agi dans le cadre de ses droits lorsqu'il a publié un décret présidentiel annonçant le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul en mars 2021.


MINORITÉ KURDE


20 juillet : Des membres d'une famille kurde à Denizli ont été la cible d'une attaque raciste par des habitants locaux qui les ont menacés de mort.


20 juillet : La Cour constitutionnelle a conclu à des violations des droits dans le procès du politicien kurde Selahattin Demirtaş, qui a été poursuivi pour des slogans scandés lors d'une manifestation à laquelle il a assisté en 2011.


22 juillet : La police de Van a arrêté Arjin Tüncer, jeune membre du HDP.


23 juillet : La police d'Istanbul est intervenue dans un événement de football organisé par le HDP pour commémorer un étudiant universitaire kurde de 19 ans qui a été tué par la police, détenant 11 personnes.


AUTRES MINORITÉS


21 juillet : Des agresseurs non identifiés à Istanbul ont agressé physiquement quatre personnes LGBT.


22 juillet : L'administration de l'Université Boğaziçi à Istanbul a interdit la projection de films sur le thème LGBT dans le cadre de l'événement cinématographique en plein air de l'université sur le campus.


24 juillet : Un groupe d'individus non identifiés à Malatya a agressé physiquement et verbalement six personnes pour avoir porté des drapeaux arc-en-ciel lors d'un festival. Deux personnes ont été blessées à la suite de l'attaque.


CONDITIONS CARCÉRATIVES


20 juillet : Des détenus d'une prison de Balıkesir auraient souffert d'une intoxication alimentaire due aux repas servis en prison. Les détenus n'ont pas reçu de soins médicaux par la suite.


21 juillet : Kadri Ekinci, détenu incarcéré dans une prison de Diyarbakır, est retrouvé mort dans sa cellule. Alors que les autorités ont qualifié la mort d'Ekinci de suicide, sa famille a affirmé qu'il avait été gravement maltraité par l'administration pénitentiaire et qu'il était peu probable qu'il se soit suicidé.


Kadri Ekinci

21 juillet : Une prison pour femmes à Kocaeli a refusé des médicaments à la détenue Ayfer Ayçiçek pour avoir refusé de prendre ses médicaments devant les gardiens.


22 juillet : Mehmet Sait Demiröz, un ancien membre de la Cour suprême d'appel qui a été emprisonné en raison de ses liens présumés avec le mouvement Gülen, est décédé après avoir passé une semaine en soins intensifs. Demiröz souffrait d'un problème pulmonaire avancé appelé empyème et il a récemment été de nouveau arrêté après une opération pulmonaire. Son épouse s'était publiquement plainte qu'il ne recevait pas de soins appropriés et que sa santé se détériorait.


22 juillet : Une prison d'Antalya aurait refusé de soigner Ahmet Zeki Özkan, un détenu atteint d'un cancer.


Ahmet Zeki Özkan

24 juillet : Une prison d'Elazığ a refusé de remettre une lettre envoyée au détenu malade Mehmet Emin Özkan au motif que cela lui « remonterait le moral ». La lettre a été envoyée par la politicienne kurde emprisonnée Leyla Güven.


Mehmet Emin Özkan

RÉFUGIÉS ET MIGRANTS


24 juillet : Les médias ont rapporté que le propriétaire d'un restaurant somalien à Ankara risque l'expulsion après que son restaurant ait été la cible d'une série d'attaques racistes.


TORTURE ET MAUVAIS TRAITEMENTS


18 juillet : Les gardiens d'une prison d'Erzurum ont maltraité le détenu Emrah Yakut et ont menacé de le tuer.


23 juillet : Un groupe de gardiens dans une prison d'Isparta a maltraité des détenus transférés d'une autre prison.


23 juillet : Des rapports ont révélé que la police de Hatay a agressé verbalement et maltraité 24 personnes qui ont été arrêtées le 13 juillet lors d'un festival pour avoir affiché la photo d'un militant de gauche.


23 juillet : La police de Hatay a agressé physiquement une personne portant les initiales K.Ç. qui a été arrêté le 15 juillet alors qu'il tentait d'interrompre une bagarre.


RÉPRESSION TRANSNATIONALE


20 juillet : Le gouvernement irakien accuse la Turquie d'être responsable des frappes d'artillerie qui ont tué neuf civils et blessé 23 autres à Zakho.


DROITS DES FEMMES


19 juillet : Le Conseil d'État a jugé que le président avait agi dans le cadre de ses droits lorsqu'il a publié un décret présidentiel annonçant le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul en mars 2021.