Rechercher

Turkey Rights Monitor - Numéro 104

(Les liens vers les sources correspondantes se trouvent sur la version en langue anglaise.)


DÉTENTIONS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES


Tout au long de la semaine, les procureurs ont ordonné la détention d'au moins 191 personnes pour des liens présumés avec le mouvement Gülen. En octobre 2020, un avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a déclaré que l'emprisonnement généralisé ou systématique de personnes ayant des liens présumés avec le groupe pouvait constituer un crime contre l'humanité. Solidarity with OTHERS a compilé une base de données détaillée pour suivre les détentions massives liées à Gülen depuis un coup d'État manqué en juillet 2016.



17 juin : Bekir Güven, un homme gravement handicapé qui a été arrêté en 2021 pour ses publications sur les réseaux sociaux, a perdu la vie après sa sortie de prison.


Bekir Güven

18 juin : La police d'Edirne a arrêté Emine Coşkun, une femme enceinte de cinq mois.


Emine Coşkun

DISPARITIONS FORCÉES


Aucune nouvelle de Yusuf Bilge Tunç, un ancien travailleur du secteur public qui a été licencié par un décret-loi au cours de l’état d'urgence de 2016-2018 et qui a été signalé disparu le 6 août 2019 dans ce qui semble être l’un des derniers cas d'une série de disparitions forcées présumées de critiques du gouvernement depuis 2016.


LIBERTÉ DE RÉUNION ET D’ASSOCIATION


13 juin : La police de Konya a arrêté 22 membres de la Fondation Furkan, un groupe religieux anti-gouvernemental, qui avait organisé une marche de protestation.


13 juin : La police d'Istanbul a brièvement arrêté deux personnes qui tentaient d'entraver la démolition d'un parc.


14 juin : Un tribunal de Diyarbakır a condamné le militant d'une ONG Mehmet Hafız Şık à six ans et trois mois de prison pour terrorisme.


14 juin : La police d'Istanbul a arrêté six personnes qui avaient organisé une manifestation contre une compagnie d'énergie.


16 juin : La police d'Istanbul a brièvement arrêté neuf personnes qui avaient organisé une manifestation contre les prisonniers malades.


18 juin : Un pique-nique qui devait avoir lieu sur un campus universitaire à Istanbul dans le cadre des activités de la semaine de la fierté LGBT a été annulé après avoir été pris pour cible par des groupes religieux radicaux qui ont menacé de lyncher les participants. La police qui arrive sur les lieux a brièvement détenu 26 participants au pique-nique.


18 juin : Le Gouverneur de Gaziantep annonce qu'aucun événement de fierté ne sera autorisé dans la province.


LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DES MÉDIAS


14 juin : La police d'Istanbul a arrêté trois personnes dans le cadre d'une enquête sur l'accrochage d'une banderole commémorant un militant de gauche.


14 juin : Une administration universitaire d'Istanbul a temporairement expulsé un étudiant qui protestait contre l'automobile de luxe du recteur avec une maquette en carton.


14 juin : Le bureau du procureur général de la Cour suprême d'appel a révoqué l'adhésion à un parti de la politicienne de l'opposition Canan Kaftancıoğlu conformément à une interdiction politique qui lui avait été imposée après qu'elle ait été reconnue coupable d'avoir insulté le président.


14 juin : Un tribunal de Diyarbakır a décidé de bloquer l'accès à un site Internet utilisé par l'agence de presse pro-kurde Etkin (ETHA).


15 juin : Un tribunal d'Istanbul a condamné un artiste de rue à un an, deux mois et 27 jours de prison pour avoir insulté le président dans un tableau.


15 juin : La police de Van a arrêté deux personnes, dont un mineur, pour avoir porté des t-shirts avec une photo du politicien kurde emprisonné Selahattin Demirtaş. Plus tard, la police a arrêté six autres personnes qui se sont opposées aux détentions.


15 juin : Un tribunal d'Istanbul a infligé une amende au journaliste İsmail Saymaz pour ses remarques dans une émission télévisée.


16 juin : Une commission parlementaire a approuvé un projet de loi sur les médias sociaux introduisant des peines de prison pour la diffusion de « fausses nouvelles » sur Internet.


16 juin : Un tribunal arrête 16 journalistes kurdes sur les 22 détenus une semaine plus tôt pour terrorisme.


16 juin : Un tribunal d'Erzurum a condamné le journaliste Mehmet Arslan à un an et six mois pour diffusion de propagande terroriste. Le tribunal a suspendu l'exécution de la peine.


16 juin : La police d'Izmir a brièvement détenu la journaliste İnci Hekimoğlu pour avoir prétendument diffusé de la propagande terroriste sur les réseaux sociaux.


La journaliste İnci Hekimoğlu

16 juin : Un tribunal de Diyarbakır a prononcé une peine de prison avec sursis d'un an, deux mois et 17 jours contre Mehmet Yıldırım pour avoir insulté le président sur les réseaux sociaux.


16 juin : Un tribunal d'Ankara a ordonné au député de l'opposition Veli Ağbaba de verser des dommages et intérêts au président pour l'avoir insulté dans un discours.


17 juin : Les procureurs d'Istanbul inculpent le journaliste Metin Yoksu pour diffusion de propagande terroriste sur les réseaux sociaux.


Le journaliste Metin Yoksu

19 juin : Le député de l'opposition Sezgin Tanrıkulu rapporte que 697 personnes ont été arrêtées lors de manifestations en mai.


DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS


15 juin : La police d'Ankara a arrêté Adile Erkan, une femme cadre provincial de l'Association des droits de l'homme (İHD).


INDÉPENDANCE JUDICIAIRE ET ÉTAT DE DROIT


20 juin : Nimet Demir, un juge qui a émis un vote dissident contre le transfert du procès pour meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Riyad, a décidé de quitter la profession d'avocat après avoir été remplacé par le Conseil des juges et des procureurs (HSK) sous un décret.


MINORITÉ KURDE


14 juin : La police de Batman a arrêté la politicienne kurde Seyhan Başak.


14 juin : L'administration pénitentiaire de Kayseri a refusé de remettre un signet à un détenu au motif qu'il contenait le nom du politicien kurde emprisonné Selahattin Demirtaş.


15 juin : La police d'Istanbul a arrêté 10 personnes lors d'un mariage pour avoir porté des foulards aux couleurs traditionnelles kurdes. Les détenus ont ensuite été arrêtés par un tribunal.


15 juin : La police de Van a arrêté deux personnes, dont un mineur, pour avoir porté des t-shirts avec une photo du politicien kurde emprisonné Selahattin Demirtaş. Plus tard, la police a arrêté six autres personnes qui se sont opposées aux détentions.


16 juin : Un tribunal arrête 16 journalistes kurdes sur les 22 détenus une semaine plus tôt pour terrorisme.


16 juin : Un tribunal d'Erzurum a condamné le journaliste Mehmet Arslan à un an et six mois pour diffusion de propagande terroriste. Le tribunal a suspendu l'exécution des peines. Arslan a été jugé pour son travail pour l'agence de presse pro-kurde Dicle (DİHA).


16 juin : La police d'Istanbul a effectué des perquisitions à domicile pour arrêter 10 membres et cadres du HDP.


17 juin : La police d'Izmir a arrêté Serhat İrlan, jeune membre du HDP.


AUTRES MINORITÉS


14 juin : La police d'Ankara a brièvement détenu Turgut Öker, le chef d'une organisation alévie basée en Europe.


18 juin : Un pique-nique qui devait avoir lieu sur un campus universitaire à Istanbul dans le cadre des activités de la semaine de la fierté LGBT a été annulé après avoir été pris pour cible par des groupes religieux radicaux qui ont menacé de lyncher les participants.


CONDITIONS CARCÉRATIVES


14 juin : L'administration pénitentiaire de Kayseri a refusé de remettre un signet à un détenu au motif qu'il contenait le nom du politicien kurde emprisonné Selahattin Demirtaş.


17 juin : La fiancée du détenu İzzeddin Yenigün a déclaré aux médias qu'elle craignait qu'il soit victime de négligence car il a perdu énormément de poids au cours des trois derniers mois, mais n'a toujours pas été transporté à l'hôpital.


Tuba Özdemir et son fiancé emprisonné İzzeddin Yenigün

17 juin : Une administration pénitentiaire à Hatay a imposé une interdiction de visite de trois mois à Mustafa Demirbaş, le frère d'un détenu pour avoir posé des questions aux gardiens au sujet d'une allégation de mauvais traitements.


18 juin : L'administration pénitentiaire de Muğla a refusé la visite à l'hôpital du détenu Mehmet Salih Filiz.


RÉFUGIÉS ET MIGRANTS


14 juin : Sultan Jabeen, un réfugié syrien de 21 ans, est poignardé à mort à Istanbul.


15 juin : Des habitants d'Istanbul ont attaqué un groupe de travailleurs migrants.


18 juin : La police d'Ankara a blanchi à la chaux l'enseigne d'un restaurant somalien pour avoir affiché les couleurs utilisées par les militants kurdes.


TORTURE ET MAUVAIS TRAITEMENTS


14 juin : La police de Konya a fouillé quatre femmes détenues alors qu'elles organisaient une marche de protestation.


16 juin : Les gardiens d'une prison d'Izmir ont agressé physiquement et verbalement des détenus qui auraient refusé de devenir des informateurs pour les autorités.


18 juin : La police d'Ankara a torturé une personne en garde à vue.


18 juin : Les gardiens d'une prison de Muğla ont agressé physiquement le détenu Mehmet Salih Filiz qui a résisté à une fouille à nu lors d'un transfert.


19 juin : Les gardiens d'une prison d'Elazığ ont agressé physiquement le détenu Abdo Şeyh pour avoir résisté à une fouille à nu.


DROITS DES FEMMES


20 juin : Un tribunal de Muğla a prononcé une réduction de peine de 23 ans contre un homme qui a brutalement assassiné son ex-amant au motif que la victime l'avait « provoqué ».